Rechercher

Rencontre avec Katell Plisson, Nez de la marque Maison Suzy


Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?


Je ne suis pas née à Grasse, berceau de la parfumerie, mais dans une petite cité de Bretagne dans le Golfe du Morbihan. J’y ai grandi entourée et attirée par toutes les odeurs si riches et diverses présentes dans cette région (que j’adore et à laquelle je reste profondément attachée). Très vite, j’ai été attirée par le côté artistique : la danse tout d’abord, j’ai pratiqué 15 ans de danse classique et modern-jazz (d’ailleurs j’y ai vu bien plus tard le lien entre les 2 disciplines : L’art mais aussi la technique, l’exigence, le travail et….l’interprétation). Puis les odeurs que je passe mes journées à humer : au grand air, dans la cuisine, dans la rue….. Très vite l’envie de créer prend le dessus sur le désir initial de découvrir et reconnaître les odeurs. Je vais alors me donner les moyens d’assouvir cette grande passion et ainsi devenir Parfumeur créateur : mon rêve !

Pour cela j’ai suivi une solide formation en chimie des parfums durant 5 ans, ce qui m’a permis d’intégrer en 2003 un laboratoire de création où je suis restée 11 ans. J’y ai acquis toute mon expérience en travaillant à tous les niveaux de la création à la production, en passant par le choix des Matières Premières, la présentation des soumissions au client, la réglementation mais aussi l'encadrement d'une équipe. Ce travail polyvalent dans une petite structure m’a permis d'appréhender toutes les étapes de la réalisation d'un parfum, mais pas uniquement la création. Mais c’est surtout là que j’ai appris mon métier de créateur et ai fait « mes gammes » auprès d’un maître parfumeur, qui a su me faire confiance et me laisser totale liberté sur de nombreux projets principalement pour des marques de niche et pour tous types de supports. Une chance !

Puis vient le temps de l’envol… En 2014 je choisis la liberté de la création et des choix en devenant indépendante. Depuis je n’ai cessé de développer ma passion pour créer de nombreux parfums pour tous types de supports, en faisant la part belle aux Matières Premières Naturelles : ma passion de toujours. J’en ai fait ma spécialité : la création de parfums les plus respectueux de l’homme et de son environnement, des créations 100% naturelles.

En 2012, afin de me rapprocher de mon « histoire familiale », de mes convictions de vie personnelles et pour parfaire mes connaissances des huiles essentielles dans une dimension autre, j’ai suivi une solide formation en aromathérapie scientifique. Un plus que je peux mettre en avant dans mes créations.

Enfin en 2018, pour des choix professionnels et personnels j’ai quitté la région parisienne pour installer mon atelier près de l’océan… « Mon » océan, sur les bords de l’atlantique qui me rappelle ma tendre Bretagne natale et la nature : mes plus grandes sources d’inspiration.


• Pourquoi avoir choisi ce métier ?


J’ai choisi d’être parfumeur pour beaucoup de raisons… D’abord pour ce grand intérêt depuis petite pour toutes les odeurs que j’aimais découvrir, reconnaître, décrypter : une obsession presque. Puis pour cette envie de connaître plus, créer, interpréter, raconter une histoire, faire rêver et faire ressentir une émotion. Et puis bien sûr pour ce lien avec la nature. Un métier qui est d’abord artistique mais qui demande aussi travail, exigence, technique… Un métier qui correspond donc parfaitement à ce que je suis. Aujourd’hui j’adore mon métier pour toutes ces raisons mais aussi pour le côté magique et surprenant à chaque création, pour l’émotion ressentie et que l’on fait ressentir. Pour le bien être que l’on peut apporter.


• Quelles sont vos sources d’inspiration ?


La Nature et toutes ses richesses (Ma Bretagne Natale, La Corse : ma région de cœur, l’Océan et tous ses contrastes). Mais en réalité tout est source d’inspiration pour moi. Cela peut être un tableau, un texte, un moment de vie, une musique…. Lorsqu’on travaille dans ce monde des parfums on a développé une « hyper sensibilité » aux odeurs, mais on est aussi extrêmement sensible et curieux de tout. J’ai donc toujours avec moi mon petit carnet pour noter des idées, des mots, des odeurs ….mais aussi de quoi prendre des photos si besoin…


Quelle est votre odeur favorite ?


Oulala... c’est très compliqué de répondre à cette question ! Je peux avoir des préférences selon mon humeur, l’endroit, le moment…. Mais si je devais vraiment répondre je dirais ….que j’en ai plusieurs :

- l’odeur de l’Immortelle au bord d’une plage Corse, lorsque le soleil se couche et que je remonte de la plage. Cette « petite » fleur a chauffé toute la journée et se fait encore plus puissante, chaude, ambrée tout en développant toutes ses facettes qui la rendent si caractéristique : florales, fruitées, épicées, foin... Une odeur chaude, enveloppante et tellement parlante. Elle se mêle ici à la douceur du sable chaud, aux accords ambrés - boisés puissant du Ciste et à une pointe de fraîcheur iodée et salée de la mer…Un parfum magique.

- l’Océan aux odeurs si différentes selon la période, la météo…

- l’odeur des cookies maisons aux pépites de chocolat et aux noisettes torréfiées lorsqu’ils sortent tout juste du four

- l’odeur toute douce des bébés (de mes bébés qu’on voudrait garder pour toujours).


En ce qui concerne les notes que je préfère travailler en parfumerie…je dirais :

- l’Iris pour son côté sophistiqué, intimiste, facetté. J’aime beaucoup utiliser son côté brut, racine, mais aussi ses facettes soyeuses. Le sublimer et le rendre plus doux sans le dénaturer. Et surtout toutes les interprétations et associations que l’on peut en faire.

- l’Immortelle, bien sûr, explosive, multifacettes, charnelle, animale à dompter pour la rendre plus intimiste… En fait j’aime beaucoup les notes ambivalentes : qui sont puissantes, extraverties et à la fois douces, intimistes…J’aime les dompter et leur faire dévoiler leurs facettes moins…directes .



• Qu’est-ce qui vous a plus dans le projet Maison Suzy ?


Tout d’abord le fait que ce soit le lancement d’une nouvelle marque avec derrière une femme entrepreneuse, qui avait un projet et souhaitait se lancer. Le fait qu’elle « Ose » car ce n’est pas toujours facile, loin de là. Un nouveau défi pour elle, et je souhaitais l’accompagner. Ensuite j’ai tout de suite « accroché » au concept : des parfums pour enfants avec des odeurs créatives.

Et surtout, des parfums qui soient le plus respectueux de l’homme et de sa planète, avec une concentration abaissée en alcool, des packagings ludiques et recyclables…. Respecter l’homme et la Nature, une cause qui est mienne depuis toujours ayant été élevée dans une famille de « défenseurs » de l’environnement.



• Comment avez-vous conçu les parfums pour Maison Suzy ?


J’ai tout d’abord demandé à Sophie de me faire un petit cahier des charges de tout ce qu’elle souhaitait (ou pas), de ses inspirations à elle pour les 2 senteurs, tout ce qu’elle rattachait à ces 2 fragrances en terme d’odeur mais pas que. J’ai reçu un brief très détaillé avec des noms, des images, des couleurs, des ambiances, mais aussi des odeurs qui lui plaisaient ou pas. J’ai tout de suite été très inspirée par cet univers pour les enfants mais qui pouvait plaire aussi aux parents, cette douceur, cette ambiance rassurante mais aussi ludique et créative. J’ai bien sûr tenu compte des odeurs évoquées mais aussi et surtout des mots associés aux parfums. J’ai ainsi imaginé une histoire olfactive qui pouvait refléter cette eau de toilette pour fille et celle pour garçon. Pour Jolie Bichette j’ai pensé à une fragrance délicate, tendre mais aussi pétillante. Quelques fruits rouges et jaunes en tête qui apportent un peu de dynamisme et qui reflète les facettes malicieuses des petites filles. Des fleurs délicates et aériennes qui représentent la légèreté, l’innocence. Puis un accord poudré-oriental pour apporter de la douceur et rassurer. Pour Loulou de Bois je voulais un parfum à la fois doux, rassurant et avec du caractère. J’ai donc imaginé une fragrance autour du Figuier et ses différentes parties (Feuille, Fleur, Sève). Frais et vert au départ pour un effet dynamique et pétillant comme les petits garçons aventuriers. Puis le parfum devient un peu plus doux tout en gardant cette facette végétale et toujours un peu de fraicheur avec une note marine pour un effet plus « masculin ». Enfin la fragrance se fait plus douce et chaleureuse comme les petits garçons.


• Quelles contraintes avez-vous rencontré dans l’élaboration des eaux de toilette Maison Suzy ?


Sophie voulait une fragrance la plus respectueuse des enfants mais aussi de l’environnement. Pour cela elle souhaitait abaisser au maximum la quantité en alcool tout en ayant un minimum de composants. Les parfums ne contenant pas d’alcool ont besoin de conservateur, ce qu’elle voulait éviter. Ainsi nous sommes parties sur une Eau de Toilette à faible teneur en alcool. Mais le concentré de parfum étant liposoluble, il fallait trouver un hydrosolubilisant. J’ai donc proposé à Sophie d’utiliser un hydrosolubilisant végétal afin d’être le plus naturel possible. La complexité a donc été de trouver une formule finale permettant une parfaite solubilisation du concentré de parfum dans ce mélange eau+alcool tout en ayant une formule respectueuse des plus petits mais aussi « courte » et un rendu olfactif et visuel parfait. Je pense que réaliser une telle formule a été la principale contrainte.



• Quel est selon vous l’avenir de la parfumerie ?


La parfumerie a un joli avenir et va continuer de se développer mais de façon moins exponentielle je pense, et en modifiant certaines façons de faire. Elle se doit d’évoluer dans un sens plus vertueux et cela a commencé avec de plus en plus de personnes qui ont pris conscience de la nécessité pour avoir un avenir de respecter l’homme et la planète. Ainsi on voit de plus en plus de nouvelles marques plus éco-responsables apparaître. Je pense qu’il ne faut pas que du 100% naturel ou 100% synthétique. Il ne faut pas non plus les opposer. J’ai choisi de travailler préférentiellement par challenge, conviction, choix et éducation, les matières naturelles et suis d’ailleurs spécialisée en création 100% naturelle. Mais la parfumerie est ce qu’elle est aujourd’hui grâce aussi à la chimie. Et chimie ne veut pas dire « mauvais ». Il y a du bon et du mauvais partout, cela est fonction de la méthode. Bien sûr on assiste à un retour aux sources avec de plus en plus de parfums 100% naturels mais attention il ne faut pas que cela soit fait au détriment des personnes et des terres en appauvrissant des ressources et dans de mauvaises conditions.

Je pense qu’il il faut surtout une parfumerie plus respectueuse, plus transparente, utilisant dans les meilleures conditions les ressources naturelles mais aussi toutes les matières issues de la chimie verte. L’avenir sera pour moi la prise de conscience générale pour une parfumerie qui utilise au maximum : - la chimie verte, non polluante, non dangereuse, respectueuse de l’homme et la planète mais aussi - ses ressources naturelles de façon responsable et respectueuse Quand à mes souhaits pour l’avenir : je souhaiterais une parfumerie beaucoup plus respectueuse de l’homme, de sa planète, toujours plus transparente sur les produits qu’elle utilise (même si nous sommes de toute façon très encadré et contrôlé avec des réglementations cosmétiques très spécifiques à respecter) Mais surtout une parfumerie laissant plus la liberté de créativité au parfumeur (ce qui est plus mon cas déjà en tant qu’indépendante). Une parfumerie d’Art et moins de « profit ». ♥ (Et oui je suis une grande sensible et idéaliste!)


87 vues

CONTACTEZ-NOUS

hello@maisonsuzy.fr

Vous avez une question ? Notre marque vous intéresse et vous souhaitez nous contacter ?

N’hésitez pas à nous écrire !

Icône point de vente
  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle

RESTEZ INFORMÉ

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos actus et profitez de tous nos bons plans !

© 2019 by MAISON SUZY